Arte – mercredi 12 juin 2013

La Bible d’Alexandrie

mercredi 12 juin à 23h20, 53 min

« L’invention de l’Occident », de Pierre-Henry Salfati, a été diffusée sur Arte le12 juin 2013 en deux parties « Jérusalem-Athènes » et « La Bible d’Alexandrie ».
Ont participé, parmi d’autres, à ce documentaire sur l’histoire croisée entre les Grecs et les Judéens et sur ce qui s’est passé à Alexandrie trois siècles avant l’ère chrétienne, Katell Berthelot, Luc Brisson, Marcel Detienne, Gilles Dorival, Nicholas de Lange, Didier Pralon, Thomas Römer. Le documentaire sort également en DVD avec un supplément de plus de trois heures avec les entretiens des intervenants.

Plus d’informations

Colloque : le vocabulaire de la Septante

Le vocabulaire de la Septante et son arrière-fond hellénistique.

Das Vokabular der Septuaginta und sein hellenistischer Hintergrund.

The Vocabulary of the Septuagint and its hellenistic Background.

 

Le second colloque de  « Historical and Theological Lexicon of the Septuagint » aura lieu à Bühl (Allemagne), au Kloster Maria Hilf, du 19/06/2013 au 21/06/2013.

 

Plaquette.

Le programme complet du colloque.

International Congress of IOSCS : Munich, 1-3 août 2013

The next International Congress of the International Organization for Septuagint and Cognate Studies is to be held in Munich on 1-3 August 2013 (before the IOSOT conference, on 4–9 August 2013).

Die nächste internationale Konferenz der International Organization for Septuagint and Cognate Studies soll vom 1.-3. August 2013 in München stattfinden.

Le prochain congrès de la International Organization for Septuagint and Cognate Studies doit avoir lieu à München, du 1 au 3 août 2013, avant le congrès de l’IOSOT (4-9 août 2010).

2013 Programme

The programme for the 2013 International Conference is available at the IOSOT 2013 site.

Registration and Lodging

The IOSCS International Congress is a Joint Conference with the IOSOT Congress. Register for the IOSCS Congress through the IOSOT 2013 website. Please use the IOSOT online registration form and select IOSCS as a Joint Conference. Late fees begin 1 May, 2013.

Conférences « La Bible grecque des Septante » 2012-2013

Ce cycle de conférences internationales permet de réunir ceux qui prennent
part à l’entreprise de traduction commentée de la Bible des LXX et tous ceux qui s’intéressent à cette ancienne version juive de la Bible. En France, la collection « La Bible d’Alexandrie » (Éditions du Cerf) est dirigée par Marguerite Harl, Gilles Dorival, Olivier Munnich et Cécile Dogniez. A ce jour, 19 volumes sont parus. Les conférences portent sur la Bible des LXX envisagée sous ses aspects historiques, textuels, littéraires et herméneutiques.

Cycle de conférences 2012-2013
16 NOVEMBRE 2012 Claudine Cavalier (Centre Paul-Albert Février)
Le vocabulaire technique de la sainteté et de la prière dans le psautier de la Septante : problèmes de traduction (salle 117).
11 JANVIER 2012 Matthieu Richelle (EPHE)
L’évolution du portrait de quelques rois d’Israël et de Juda dans 2 Rois (TM)/4 Règnes (LXX) (salle D 040).
22 MARS 2013 Alain Le Boulluec (EPHE) et Philippe Le Moigne
(Groupe de Recherches sur la Septante et le Judaïsme Ancien,
Université de Strasbourg) Traduire le livre d’Ésaïe dans la LXX :
de la compréhension à la poétique (salle D 421).
19 AVRIL 2013 John A.L. Lee (Université de Macquarie, Australie)
The Literary Greek of Isaiah (salle D 421).

Université Paris-Sorbonne / UMR 8167
Maison de la Recherche
28, rue Serpente 75006 Paris

Enseignement sur la Septante en France

A Paris IV-Sorbonne, un enseignement de formation à la recherche est consacré depuis plus de 30 ans à la Bible grecque et à sa réception dans le judaïsme de langue grecque et le christianisme ancien.

Depuis cette date, un cycle de conférences sur la Bible grecque a lieu quatre fois par an à la Maison de la Recherche ou à l’ENS, rue d’Ulm. Il permet de réunir autour d’un conférencier français ou étranger dont les recherches portent sur la Septante ou des domaines proches tous ceux qui prennent part à l’entreprise de traduction commentée de la Bible des LXX et tous ceux qui s’intéressent à cette ancienne version juive de la Bible. Les conférences envisagent la Bible des LXX sous ses aspects historiques, textuels, littéraires et herméneutiques.

Un enseignement sur cette Bible grecque est également dispensé à l’Ecole pratique des Hauts Etudes, Sciences Religieuse, dans le cadre d’une chaire sur l’Histoire du judaïsme à l’époque hellénistique et romaine.

A l’Institut Catholique de Paris ainsi qu’à l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge de Paris a lieu chaque année un cours sur la Bible des Septante.

Divers enseignements sur la Septante sont proposés dans les Universités de Strasbourg, Grenoble, Aix-Marseille et Montpellier.

Ouvrages publiés par les collaborateurs de la Bible d’Alexandrie

Les collaborateurs de la Bible d’Alexandrie ont publié un certain nombre d’ouvrages portant sur la Septante :

– un panorama des lectures juives et chrétiennes du début de la Genèse (M. Alexandre, Le Commencement du Livre.  Genèse I-VLa version grecque de la Septante et sa réception, Paris, 1988) ;

– un manuel présentant l’état de la recherche sur la Septante (G. Dorival, O. Munnich, M. Harl, La Bible grecque des Septante. Du judaïsme hellénistique au christianisme ancien, Paris, 1988) ;

– une bibliographie des études septantiques (C. Dogniez, Bibliography of the Septuagint, Bibliographie de la Septante (1970-1993), Leyde, 1995) ;

– une édition critique du texte grec (O. Munnich, Susanna – Daniel – Bel et Draco, vol. XVI, pars 2, Septuaginta, Vetus Testamentum Graecum, Göttingen, 1999) ;

– des recueils d’articles illustrant les orientations de la recherche sur la Septante en France et à l’étranger (M. Harl, La Langue de Japhet, Quinze études sur la Septante et le grec des chrétiens, Paris, 1992 ; G. Dorival, O. Munnich (éd.), Selon les Septante. Hommage à Marguerite Harl, Paris, 1995 ; M. Loubet et D. Pralon, Eukarpa = Εὔκαρπα : études sur la Bible et ses exégètes : en hommage à Gilles Dorival, Paris, 2011 ; J. Joosten, Collected studies on the Septuagint : from language to interpretation and beyond, Tübingen, 2012).

– une monographie sur la langue de la Septante (A. Léonas, Recherches sur le langage de la Septante, Orbis Biblicus et Orientalis, 211, Fribourg, Göttingen, 2005).

– une monographie sur l’histoire de la Septante (A. Léonas, L’Aube des traducteurs : de l’hébreu au grec : traducteurs et lecteurs de la Bible es Septante, Paris, 2007).

– Achevé en 1994, Le Pentateuque d’Alexandrie (éd. M. Harl, C. Dogniez) a été publié en édition bilingue, avec une présentation neuve et une annotation synthétique en 2001 (Éditions du Cerf), puis repris dans une collection à forte diffusion (Folio Essais, Gallimard) en 2003.

– des actes de colloque (W. Kraus, O. Munnich (éd.), La Septante en Allemagne et en France : textes de la Septante à traduction double ou à traduction très littérale = Septuaginta Deutsch und Bible d’Alexandrie : Texte der Septuaginta in Doppelüberlieferung oder in wörtlicher Übersetzung, Orbis biblicus et Orientalis, 238, Fribourg : Göttingen, 2009 ; L.J. Greenspoon, O. Munnich (éd.), VIII Congress of the International Organization for Septuagint and Cogante Studies, Paris, 1992, Septuagint and Cognate Studies Series, 41, Atlanta, 1995).

 

Historique

En 1986 paraissait la traduction française de la Genèse, premier volume de la Septante, dans la collection La Bible d’Alexandrie aux Éditions du Cerf. Depuis cette date ont été publiés dix-huit autres volumes, au rythme de un livre tous les deux ans environ.

Né en réalité vingt ans plus tôt, en 1966, lors d’une rencontre à Lyon entre Dominique Barthélemy et Marguerite Harl, le projet de tirer la Bible grecque du silence dans lequel elle était enfermée depuis fort longtemps mûrit lentement et se mua dans les années 80 en une entreprise de traduction de la Septante au sein de l’Université de Paris-Sorbonne. Cet élan nouveau donné en France aux travaux sur le texte grec de la Bible hébraïque s’inscrivait bien sûr dans le renouveau qui s’opérait alors, depuis les découvertes de Qumran en particulier, dans le domaine biblique mais bénéficiait aussi largement des recherches menées à l’époque tant sur le texte, à Göttingen, que sur la langue de la LXX, à Oxford, Leyde ou Louvain.

Cette  traduction française de la Bible grecque dans la collection La Bible d’Alexandrie compte parmi les programmes de recherches les plus prestigieux du Centre Lenain de Tillemont (aujourd’hui nommé Antiquité classique et Tardive) de l’UMR 8167, Orient & Méditerranée.

Les membres de l’équipe ont publié des ouvrages que la communauté des chercheurs a adoptés comme instruments de travail.