Conférence sur le Judéo-grec par Nicholas de Lange

Conférence sur le Judéo-grec par Nicholas de Lange,  professeur émérite d’hébreu et d’études juives, université de Cambridge
 le mercredi 2 avril 2014 à 19h 30
au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme,
dans le cadre du cycle  « Langues juives » coordonné par Judith Olszowy-Schlanger, directeur d’études à l’École pratiques des hautes études et chercheur à Institut de recherche et d’histoire des textes

 

La Septante et les autres traductions de la Bible hébraïque dans les commentaires de Théodoret de Cyr

Prochaine séance de Biblindex le 21 mars 2014 aux Sources Chrétiennes à Lyon  avec une intervention de Jean-Noël Guinot
La Septante et les autres traductions de la Bible hébraïque
dans les commentaires de Théodoret de Cyr
 
Résumé :
Théodoret est, dans l’exégèse grecque, le dernier représentant de ce qu’il est convenu d’appeler l’« école d’Antioche ».
Il est aussi le dernier grand exégète avant l’ère des caténistes. Après le rappel de sa vie et de son œuvre exégétique
(et de sa transmission), on donnera brièvement une idée de la Bible qu’il utilise et de son « canon ».
On s’attachera ensuite à l’utilisation qu’il fait de la Septante, au jugement qu’il porte sur cette traduction inspirée,
aux divers instruments dont il use pour en comprendre ou éclairer le sens (recours à l’hébreu et au syriaque,
aux traductions grecques d’Aquila, de Symmaque et de Théodotion en particulier, mais aussi à Flavius Josèphe).
On essaiera surtout, à partir d’une série d’exemples, de montrer qu’il ne réserve pas le même traitement à toutes
les variantes qu’il répertorie et que la « critique textuelle » remplit dans ses commentaires différentes fonctions.

Les dialogues ’adversus Iudaeos’ Permanences et mutations d’une tradition polémique

Actes du colloque international organisé les 7 et 8 décembre 2011 à l’Université de Paris-Sorbonne.

S. Morlet, O. Munnich, B. Pouderon (eds.)

Paris, Etudes augustiniennes, 2013

The dialogues in which Christian characters are debating with Jews constitute an important aspect of ancient and medieval Christian literature. Though these texts have long been neglected due to negative prejudice, they have recently come into new focus. Modern critical editions and detailed monographs are now available, but we still need a book which would be exclusively devoted to this group of texts, from its origins to the modern period. This volume, based on the proceedings of the conference organized in Paris in December 2011, offers the first general study of these texts. It is centred primarily on the literary, historical and doctrinal aspects of the aduersus Iudaeos dialogues.

Les dialogues mettant en scène des chrétiens discutant avec des juifs constituent une branche importante de la littérature chrétienne antique et médiévale. Longtemps délaissés en raison d’a priori négatifs, ces textes ont suscité un regain d’intérêt depuis quelques années. On bénéficie à présent d’éditions critiques récentes et de monographies détaillées, mais il manque encore à ce jour un ouvrage consacré exclusivement à ce groupe de textes, depuis ses origines jusqu’à l’époque moderne. Ce livre, constitué des actes du colloque organisé à Paris en décembre 2011, en offre une première étude d’ensemble. Il est consacré notamment aux aspects littéraires, historiques et doctrinaux des dialogues aduersus Iudaeos.

dialogues

Editions Gabalda : Renée Scemama publie une analyse littéraire du texte hébreu de Zacharie 1-8, avec un regard, le cas échéant, sur le texte grec.

Etudes bibliques, couverture

Résumé (Editions Gabalda)

 

Cette étude porte sur le corpus littéraire des chapitres 1-8 du livre de Zacharie et sur les trois discours qui le composent. Ceux-ci y sont envisagés dans leurs spécificités respectives et dans le jeu de relations qui les unit, à partir d’une analyse précise et argumentée du texte hébreu, envisagé comme une œuvre achevée – fruit de ses effets et de ses procédés – et non comme le produit plus ou moins abouti d’une histoire rédactionnelle longue et compliquée.

 

Longtemps convoqués comme document, en raison de leur inscription dans le contexte de la reconstruction du Temple, le récit des visions comme les deux discours qui l’encadrent offrent l’exemple d’une littérature qui se constitue dans la continuité et le prolongement d’une autre, avec le souci d’être appréhendée comme telle. Il s’ensuit qu’avant d’être des témoins directs ou indirects de l’Histoire, ses auteurs successifs sont surtout des auteurs versés dans la lecture et l’interprétation des textes de la tradition scripturaire ; tradition dont ils rendent compte et qu’ils racontent, dans des genres et des optiques variés.

 

Ce travail, qui se situe au carrefour de plusieurs disciplines : analyse des discours, stylistique, rhétorique et philologie biblique, s’appuie sur les apports de la critique littéraire contemporaine, et il s’efforce de mettre en dialogue ces disciplines afin de prolonger et/ou de renouveler un certain nombre de questions affectant la forme et la fonction de cet ensemble textuel, dont la position conclusive, à la fin du corpus prophétique, est à la mesure de ses enjeux.