La christianisation du texte de la Septante dans les Psaumes par Gilles Dorival



La séance du séminaire aura lieu le vendredi 21 décembre 2018 de 11h à 13h, dans la salle de documentation de l’Institut des Sources chrétiennes, 22, rue Sala, 69002 Lyon.



Au cours de leur transmission, les Psaumes de la Septante ont été parfois christianisés. Comment et pourquoi ? Quelques textes chrétiens ont été introduits, comme les Odes 9 et 13 (qui proviennent de l’évangile de Luc) et l’Ode 14 (qui est une composition ecclésiastique), ainsi que Romains 3,12-18 en Psaume 13,3cj ; ce dernier cas s’explique par une polémique dirigée autant contre les Juifs que contre les païens ; l’addition de Job 41,17ae a probablement une origine juive, et non chrétienne. Un autre procédé de christianisation consiste à introduire des versets en conformité avec la forme du Nouveau Testament : les copistes chrétiens ont cette forme en tête et ils l’introduisent mécaniquement ; ici, il n’y a pas de polémique antijuive, seulement l’affirmation de l’identité chrétienne. Le troisième procédé de christianisation consiste à introduire des mots d’origine chrétienne ; mais l’addition du mot anastasis dans le titre du Ps 65 n’est pas chrétienne ; cinq versets doivent être pris en considération : Ps 37,14a; 37,21c; 49,6a; 50, 9a ad 95,10a (la célèbre addition « depuis le bois »). 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.