Dieu éducateur. Une nouvelle approche d’un concept de la théologie biblique entre Bible hébraïque, Septante et littérature grecque classique, par Patrick Pouchelle

Depuis les études de Bertram, on pense que l’utilisation de παιδεύω dans la Septante témoigne d’un changement dans la pensée religieuse juive de la période hellénistique. L’idée hébraïque d’un Dieu qui corrige (יסר) son peuple laisse la place à un Dieu qui l’éduque (παιδεύω) vers la vertu. Pourtant, παιδεύω est clairement utilisé dans la Septante podieuur désigner une correction corporelle, sens qu’il ne possède pas en grec classique. Patrick Pouchelle tente une nouvelle approche: après avoir établi dans la Septante la correspondance entre יסר et παιδεύω, il va analyser la racine יסר dans l’hébreu classique et les mots de la famille de παιδεύω dans le grec classique et la koinè. Il tâchera d’expliquer pourquoi les traducteurs ont choisi παιδεύω pour traduire יסר. L’auteur émet une nouvelle hypothèse: dans la Septante, Dieu « éducateur » est un dieu qui corrige, comme dans la bible hébraïque. Cependant, le choix de παιδεύω insiste sur la relation entre Dieu et son peuple perçue comme celle d’un père envers son fils, selon une nuance qu’on retrouve dans la littérature de Sagesse.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.