Historique

En 1986 paraissait la traduction française de la Genèse, premier volume de la Septante, dans la collection La Bible d’Alexandrie aux Éditions du Cerf. Depuis cette date ont été publiés dix-huit autres volumes, au rythme de un livre tous les deux ans environ.

Né en réalité vingt ans plus tôt, en 1966, lors d’une rencontre à Lyon entre Dominique Barthélemy et Marguerite Harl, le projet de tirer la Bible grecque du silence dans lequel elle était enfermée depuis fort longtemps mûrit lentement et se mua dans les années 80 en une entreprise de traduction de la Septante au sein de l’Université de Paris-Sorbonne. Cet élan nouveau donné en France aux travaux sur le texte grec de la Bible hébraïque s’inscrivait bien sûr dans le renouveau qui s’opérait alors, depuis les découvertes de Qumran en particulier, dans le domaine biblique mais bénéficiait aussi largement des recherches menées à l’époque tant sur le texte, à Göttingen, que sur la langue de la LXX, à Oxford, Leyde ou Louvain.

Cette  traduction française de la Bible grecque dans la collection La Bible d’Alexandrie compte parmi les programmes de recherches les plus prestigieux du Centre Lenain de Tillemont (aujourd’hui nommé Antiquité classique et Tardive) de l’UMR 8167, Orient & Méditerranée.

Les membres de l’équipe ont publié des ouvrages que la communauté des chercheurs a adoptés comme instruments de travail.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.