Editions Gabalda : Renée Scemama publie une analyse littéraire du texte hébreu de Zacharie 1-8, avec un regard, le cas échéant, sur le texte grec.

Etudes bibliques, couverture

Résumé (Editions Gabalda)

 

Cette étude porte sur le corpus littéraire des chapitres 1-8 du livre de Zacharie et sur les trois discours qui le composent. Ceux-ci y sont envisagés dans leurs spécificités respectives et dans le jeu de relations qui les unit, à partir d’une analyse précise et argumentée du texte hébreu, envisagé comme une œuvre achevée – fruit de ses effets et de ses procédés – et non comme le produit plus ou moins abouti d’une histoire rédactionnelle longue et compliquée.

 

Longtemps convoqués comme document, en raison de leur inscription dans le contexte de la reconstruction du Temple, le récit des visions comme les deux discours qui l’encadrent offrent l’exemple d’une littérature qui se constitue dans la continuité et le prolongement d’une autre, avec le souci d’être appréhendée comme telle. Il s’ensuit qu’avant d’être des témoins directs ou indirects de l’Histoire, ses auteurs successifs sont surtout des auteurs versés dans la lecture et l’interprétation des textes de la tradition scripturaire ; tradition dont ils rendent compte et qu’ils racontent, dans des genres et des optiques variés.

 

Ce travail, qui se situe au carrefour de plusieurs disciplines : analyse des discours, stylistique, rhétorique et philologie biblique, s’appuie sur les apports de la critique littéraire contemporaine, et il s’efforce de mettre en dialogue ces disciplines afin de prolonger et/ou de renouveler un certain nombre de questions affectant la forme et la fonction de cet ensemble textuel, dont la position conclusive, à la fin du corpus prophétique, est à la mesure de ses enjeux.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.