Dernière livraison de Semitica & Classica 8 (2015)

semiticaRevue annuelle préparée par l’UMR 8167 « Orient et Méditerranée » et l’Association Semitica & Classica, Paris

Publiée chez Brepols publishers, Turnhout (Belgique)

ISSN 2031-5937

Voir la Table des matières du volume 8  http://www.orient-mediterranee.com/spip.php?article2884, en particulier pour l’article de :
  • A. Schenker, « The hieros logos of Israelite circumcision in light of the text history of Josh 5,4-6 : a study of intertwined textual and literary criticism »  (25-32)
  • A. Angelini,  « Biblical translations and cross-cultural communication : a focus on the animal imagery »  (33-43) 
  • A. van der Kooij, Groups and parties in early Judaism : Daniel 11:14 and the Hasideans  » (45-51)
 
Voir aussi dans ce même volume de Semitica & Classica les recensions de :
  • C. Cavalier aux p. 279-281 du volume édité par W. Kraus et S. Kreuzer, Die Septuaginta: Text, Wirkung, Rezeption: 4. Internationale Fachtagung veranstaltet von Sepuaginta Deutsch (LXX.D), Wuppertal 19.-22. Juli 2012, WUNT 325, Tübingen, Mohr Siebeck, 2014.  (mettre une image du volume voir https://www.mohr.de/en/book/die-septuaginta-text-wirkung-rezeption-9783161526534)voix
  • Matthieu Cassin aux p. 282-284 du livre de M. Harl, avec la collab; de B. Meynadier et A. Pietrobelli, Voix de louange : les cantiques bibliques dans la liturgie chrétienne (Anagôgè 8), Paris, Les Belles Lettres, 2014.

Einleitung in die Septuaginta, LXX.H volume 1, Siegfried Kreuzer (Hg.)

LXXHandbuch zur Septuaginta. Handbuch of the Septuagint
Gütersloher Verlagshaus, Gütersloh 2016.
Cette introduction de la Septante sera suivie de cinq autres volumes sur l’histoire textuelle de la LXX, la langue de la LXX, le contexte historique de la LXX, la théologie de la LXX et l’histoire de la réception.
Parmi les collaborateurs de la Bible d’Alexandrie, ont participé à ce premier volume Gilles Dorival pour les Nombres, Eberhard Bons pour Ruth et Amos, Katrin Hauspie pour Tobit, Cécile Dogniez, Jan Joosten pour les XII.
N. Fernandez Marcos a rédigé la notice sur les Juges, Ph. Hugo celle sur 1 et 2 Règnes , J. Trebolle sur 4 Règnes, A. Schenker sur 1 et 2 Paralipomènes, A. van der Kooij sur Isaïe et P.M. Bogaert sur Jérémie.

T. Muraoka, « With the Publication of NETS »

biblicalparu dans  J.T. Aitken & T.V. Evans (dir.), Biblical Greek in Context, Essays in Honour of John A.L. Lee, Biblical Tools and studies 22, Peeters, Turnhout, 2016, p. 145-163.
Les observations de T. Muraoka portent sur quatre chapitres de la Septante dans NETS (A. Pietersma & B.G. Wright, A New English Translation of the Septuagint, Oxford, Oxford University Press, 2007) : Genèse 1; Isaïe 34; Psaume 1; 2 Maccabées 13.

Tables des matières

A Syntax of Septuagint Greek, par T.Muraoka

syntaxparu chez Peeters en 2016

 

This is the first ever comprehensive analysis of the morphosyntax and syntax of Septuagint Greek. The work is based on the most up-to-date editions of the Septuagint. The so-called Antiochene version of Samuel, Kings, and Chronicles as well as Judges has been studied. Though this is a synchronic grammar, and though not systematic, comparison with Classical Greek, the Greek of contemporary literature of the Hellenistic-Roman period, papyri and epigraphical data, and New Testament Greek has often been undertaken. Even when analysing translated documents of the Septuagint, the perspective is basically that of its readers. However, attempts were made to determine in what ways and to what extent the structure of the Semitic source languages may have influenced the selection of this or that particular construction by translators. At many places it is demonstrated and illustrated how an analysis of the morphosyntax and syntax can illuminate our general interpretation of the Septuagint text.

Liens :

 

 

Séminaires et conférences pour l’année 2015-2016

À l’EPHE

Littérature du judaïsme hellénistique

Dominique Mangin

Littérature du judaïsme hellénistique. La version grecque du livre de Job : une introduction à l’étude de la Bible grecque.

Lieu : EPHE Sorbonne, salle D052, escalier E – 1er étage, 17 rue de la Sorbonne.

Date : le lundi de 10h à 11h.

Date de reprise : 2 novembre 2015.

https://www.ephe.fr/formations/conferences/litterature-du-judaisme-hellenistique

Histoire du judaïsme à l’époque hellénistique et romaine

Arnaud Sérandour

  1. Les Samaritains, origine et développements politico-religieux dans l’Antiquité. La période hellénistique (suite et fin).
  2. L’histoire ancienne du Pentateuque, «Israël» et la Judée : de la fusion à la scission.

Lieu : EPHE Sorbonne, salle D064, escalier E – 1er étage, 17 rue de la Sorbonne

Date : le jeudi de 14h à 16h.

Date de reprise : 22 octobre 2015.

Le judaïsme pluriel du IIe au Ve siècle de notre ère.

Arnaud Sérandour

Lieu : EPHE Sorbonne, salle D064, escalier E – 1er étage, 17 rue de la Sorbonne.
Tél. : 01 40 46 21 41.

Date : le jeudi de 13h à 14h

Date de reprise : 22 octobre 2015.

https://www.ephe.fr/formations/conferences/histoire-du-judaisme-l-epoque-hellenistique-et-romaine

 

À l’Institut protestant de Théologie

Séminaire Qumran de Paris

Questions actuelles sur les manuscrits de la mer Morte et les littératures connexes

Fondateur : Francis Schmidt (Directeur d’études, EPHE)

Responsables : Arnaud Sérandour (EPHE) et Claude Cohen-Matlofsky

Programme 2015-2016 : La communauté en contexte

Lieu : Institut protestant de théologie, 83, boulevard Arago, 75013 Paris.

Date : le mardi de 13h à 15h.

Programme : Séminaire Qumrân de Paris 2015-16

Séminaire Psychanalyse et Bible

Jean-Gérard Bursztein et Arnaud Sérandour

Les Dix Paroles, une approche psychanalytique

Lieu : Institut protestant de théologie, 83, boulevard Arago, 75013 Paris.

Date : le mercredi de 14h à 16h.

Programme détaillé : Bible-psychanalyse 2015-16

 

 

Soutenance de thèse

Le 22 septembre 2015, Madame Nesina GRÜTTER, Université de Bâle, Faculté de théologie protestante, a soutenu sa thèse intitulée :

Quasi Nahum – Ein Vergleich des masoretischen Texts und der Septuaginta des Nahumbuchs

Directeurs de thèse : MM. Hans-Peter Mathys, Université de Bâle, Eberhard Bons, Université de Strasbourg (co-tutelle)

Membres du jury : MM. Hans-Peter Mathys, Eberhard Bons, Adrian Schenker (Université de Fribourg, Suisse), Daniel Gerber (Université de Strasbourg), Albrecht Grözinger (Université de Bâle).

Second International Meeting on the Psalms of Salomon

7-9 juillet 2015
Centre Sèvressèvres
35 rue de Sèvres
75006 Paris
 

Mardi 7 juillet  –  15 h – 17 h 30

Mikael Winninge – (Umeå universitet, Sweden) “Critical Issues when Commenting on the Psalms of Solomon: Diachronic and Synchronic Reflections”

Rodney Werline – (Barton College, USA) “Applying Social Memory Theory to the Psalms of Solomon”

Angela Kim Harkins – (Marie Curie International Incoming Fellow, European Commission, University of Birmingham, UK) “The Instrumental Role of Emotion in the Reading and the Affective Reenactment of PsSol 8”

Mercredi 8 juillet  –  10 h – 12 h

Eberhard Bons – (Université de Strasbourg, France) “PsSol 16:10 and its biblical and Hellenistic backgrounds”

Jan Joosten – (Oxford University, UK) “The textual basis of scriptural references in the Psalms of Solomon”

16 h – 18 h

Shani Tzoref – (Georg-August-Universität Göttingen, Germany, Israel Antiquities Authority, Israel), “The use of Scripture in the Psalms of Solomon”

Johanna Erzberger – (Institut catholique de Paris, France) “Changing contexts: PsSal 11 in the PsSal and its parallel in Bar 4:5-5:9”

Jeudi 9 juillet  –  10 h – 12 h 15

G. Anthony Keddie – (The University of Texas at Austin, USA) “Poverty and Exploitation in the Psalms of Solomon and the Literature of Their Time”

Patrick Pouchelle – (Centre Sèvres, France) “The Psalms of Solomon and the Testament of Moses: may the latter shed light on the context of the former?”

Kenneth Atkinson – (University of Northern Iowa, USA) “Understanding the History, Theology, and Community of the Psalms of Solomon in Light of the Dead Sea Scrolls”

14h-15h

Table ronde

Dieu éducateur. Une nouvelle approche d’un concept de la théologie biblique entre Bible hébraïque, Septante et littérature grecque classique, par Patrick Pouchelle

Depuis les études de Bertram, on pense que l’utilisation de παιδεύω dans la Septante témoigne d’un changement dans la pensée religieuse juive de la période hellénistique. L’idée hébraïque d’un Dieu qui corrige (יסר) son peuple laisse la place à un Dieu qui l’éduque (παιδεύω) vers la vertu. Pourtant, παιδεύω est clairement utilisé dans la Septante podieuur désigner une correction corporelle, sens qu’il ne possède pas en grec classique. Patrick Pouchelle tente une nouvelle approche: après avoir établi dans la Septante la correspondance entre יסר et παιδεύω, il va analyser la racine יסר dans l’hébreu classique et les mots de la famille de παιδεύω dans le grec classique et la koinè. Il tâchera d’expliquer pourquoi les traducteurs ont choisi παιδεύω pour traduire יסר. L’auteur émet une nouvelle hypothèse: dans la Septante, Dieu « éducateur » est un dieu qui corrige, comme dans la bible hébraïque. Cependant, le choix de παιδεύω insiste sur la relation entre Dieu et son peuple perçue comme celle d’un père envers son fils, selon une nuance qu’on retrouve dans la littérature de Sagesse.

Un article de J.A.L. Lee sur le grec littéraire d’Isaïe

semitica-classicaJohn A.L. Lee, “The literary Greek of Septuagint Isaiah”, paru dans Semitica et classica VII, 2014, p.135-146.

The aim of this paper is to show that in LXX-Isaiah there are features of language that justify classifying it as “literary” Greek. Thackeray’s placing of Isaiah in his classification of the LXX books is first discussed. Refined criteria of classification are suggested, namely: 1/ “translation method”; 2/ “style”; and 3/ “level of Greek”. The translation method and style of Isaiah are considered briefly, then the level of Greek. Features of “literary” Greek in LXX-Isaiah are presented to prove the case, including forms of expression, vocabulary, particles, and syntax. There are consequences for our view of the Isaiah translator and his method. His command of literary Greek indicates a Greek education to an advanced level. The portraits of the translator proposed by van der Kooij and Troxel are discussed in the light of this.

Le but de cet article est de montrer que dans l’Isaïe de la Septante se trouvent des faits de langue qui justifient qu’on le classe comme grec « littéraire ». La place que Thackeray donne à Isaïe dans son classement des livres de la Septante est tout d’abord discutée. Des critères affinés de classification sont proposés, à savoir : 1/ la méthode de traduction ; 2/ le style ; 3/ le niveau de grec. La méthode de traduction et le style d’Isaïe sont examinés brièvement, puis le niveau de grec. Pour démontrer ce point, on présente des traits de grec « littéraire » de l’Isaïe de la Septante, tels les formes d’expressions, le vocabulaire, les particules et la syntaxe. Cela a des conséquences sur notre appréciation du traducteur d’Isaïe et de sa méthode. Sa maîtrise du grec littéraire indique une éducation grecque à un niveau avancé. Les portraits qu’ont proposés van der Kooij et Troxel pour ce traducteur sont discutés sous cet éclairage.

Dans ce même volume de Semitica et Classica VII, figurent deux comptes rendus, l’un de Luciano Bossina pour le livre d’ Alexis ChryssostalisRecherches sur la tradition manuscrite du Contra Eusebius de Nicéphore de Constantinople, Paris, CNRS, 2012, p. 293-296, l’autre de Julio Cesar Trebolle Barrera pour le livre de Natalio Fernández Marcos, Filolologia biblica y humanismo (TECC), Madrid, 2012, p. 296-299.