Les douze Prophètes dans la LXX. Protocoles et procédures dans la traduction grecque : stylistique, poétique et histoire

Supplements to Vetus Testamentum 180, Brill, Leiden, 2019,  édité par Cécile Dogniez et Philippe Le Moigne    

La traduction grecque des Douze Prophètes est intéressante à plus d’un titre. Le caractère littéraire de ces textes légitime le réexamen des protocoles et des procédures stylistiques et poétiques mis en œuvre par le traducteur lors du transfert de l’hébreu au grec. Les acquis récents en histoire textuelle justifient de revenir sur certaines variantes du texte grec, qu’elles relèvent d’une Vorlage différente du texte massorétique ou des procédures textuelles imaginées face à un mot hébreu rare ou à une difficulté exégétique. Les traces d’interprétation obligent ainsi à interroger le milieu de production – culturel, politique ou religieux – de la Septante des Douze. Les lectures juives et chrétiennes du Dodékaprophéton, de Symmaque à l’expression iconographique byzantine, témoignent enfin de l’importance de l’histoire de la réception autant que du texte lui-même.

The Greek translation of the Minor Prophets is interesting from several points of view. The literary character of the texts calls for a re-examination of the stylistic and poetic strategies employed by the translator. Recent developments in the study of textual history justify a fresh study of certain variants in the Greek that may arise either from a non-Masoretic Vorlage or from attempts to deal with rare Hebrew words or exegetical difficulties. Such signs of interpretative activity thus raise questions about the original context in which the Septuagint of the Twelve was produced. Finally, Jewish and Christian readings of the Dodekapropheton testify to the importance of the book’s reception history as well as of the text itself.

La table des matières, l’avant-propos et les textes (en pdf) sont disponibles sur le site de l’éditeur, sous certaines conditions.

Voir le site de l’éditeur

 

LA BIBLE D’ALEXANDRIE, Le Cantique des cantiques, volume 19

Mis en avant

 
Traduction et annotation par Jean-Marie Auwers
Éditions du Cerf, 2019
 
La grande majorité des exégètes lisent le Cantique des cantiques comme un poème d’amour entre un homme et une femme, alors que la tradition juive y voit une célébration des noces mystiques du Dieu d’Israël avec son peuple. Quel sens le poème avait-il pour le traducteur qui, sans doute au 1er siècle de notre ère, a fait passer en langue grecque ce fiévreux poème d’amour ? Telle est la question qui sous-tend cette étude de la version grecque du Cantique, accompagnée d’une traduction française et d’une annotation qui offre une comparaison serrée entre le texte grec et son modèle hébreu ainsi qu’un aperçu de la réception ancienne du livre.

Parution des Actes du colloque international sur le Nouveau Testament tenu à Aix-en-Provence en 2014

C.-B. Amphoux – J. Assaël (éd.), Philologie et Nouveau Testament. Principes de traduction et d’interprétation critique, Héritages méditerranéens, Aix en Provence, P.U.P., 2018.

Avec les contributions de : C.-B. Amphoux (Montpellier), “les éd. imprimées du NT” ; J. Assaël (Nice), “la nécrose de Jésus, 2 Co 4,10-15” ; C. Boudignon (Aix), “le Notre Père” ; R. Burnet (Louvain-la-Neuve), “Thaddée ou Lebbée, le 10e apôtre” ; J. Casteigt (Toulouse), “la colombe du baptême de Jésus chez Albert le Grand” ; G. Dahan (Paris), “le NT dans les correctoires du 13e s.” ; G. Dorival (Aix), “le NT selon la tradition alexandrine” ; L. Mellerin (Lyon), “le blasphème contre l’esprit, Mt 12,31-32 et //, chez les Pères” ; P. Molinié (Paris), “les récapitulations bibliques chez Jean Chrysostome” ; E. Nodet (Jérusalem), “Lc 7,18 et Gal. 2,1 chez Marcion” ; D. Pastorelli (Avignon), “le Monogène, en Jn 1,18” ; L. Pinchard (Londres), “2 variantes du Codex de Bèze, Mt 26,55 et 28,8” ; J. Read Heimerdinger (Bangor, Wales), “l’analyse du discours, ex. dans les Actes des apôtres” ; J. Reynard (Lyon), “le problème de la finale de Marc” ; E. Robberechts (Marseille), “la controverse chrétienne entre foi et œuvres ».

Nouvelles publications d’Emanuel Tov

–  “The Septuagint of Numbers as a Harmonizing Text,” in Die Septuaginta – Geschichte, Wirkung, Relevanz, 6. Internationale Fachtagung veranstaltet von Septuaginta Deutsch (LXX.D), Wuppertal 21.–24. Juli 2016, ed. Martin Meiser et al., WUNT 405 (Tübingen: Mohr-Siebeck, 2018), 181–201.

– “Moses in the Septuagint,” in Figures Who Shape Scriptures, Scriptures That Shape Figures, Essays in Honour of Benjamin Wright III, ed. Géza G. Xeravits and Greg Schmidt Goering,Deuterocanonical and Cognate Literature Studies 40 (Berlin: de Gruyter, 2018), 3–20.

La Bible grecque des Septante : histoire du texte et de sa réception juive et chrétienne

Conférences à l’EPHE de Sébastien Morlet, le mercredi de 17 à 19h.

Premier cours le 30 janvier 2019

Raspail MSH

54 boulevard Raspail

75006 Paris

Salle 26

1/ Séances 1-6 : Introduction sur la Septante, son histoire et son exégèse
2/ Séances 7-12 : Lecture du livre II des Règnes dans la Septante (suite) : traduction, commentaire

The Greek of Pentateuch: Grinfield Lectures On The Septuagint 2011-2012, by John A.L. Lee, Oxford University Press, 2018

  • Offers previously unpublished versions of the six Grinfield Lectures given by John A. L. Lee in Oxford in 2011 and 2012
  • Presents an essential contribution to future research on the Septuagint, Greek lexicography, papyrology, and Hellenistic Jewish Studies by bringing to light fundamental findings
  • Contains a range of illustrative examples from the Septuagint itself, Greek papyri of the period found in Egypt, and classical literature

Parution du JSCS 51, 2018

Second numéro spécial pour célébrer les 50 ans du Bulletin of the International Organization for Septuagint and Cognate Studies(BIOSCS), appelé depuis le volume 44 Journal of Septuagint and Cognate Studies (JSCS) et désormais publié par Peeters  publishers (site de l’éditeur).

Télécharger ici la table des matières

Pour vous abonner à la revue JSCS, voir les informations ici : http://ccat.sas.upenn.edu/ioscs/membership/

 

Les chaînes exégétiques grecques sur les Psaumes. Contribution à l’étude d’une forme littéraire. Tome 5 par Gilles Dorival

Spicilegium Sacrum Lovaniense, 54, 2018.
 
Parution chez Peeters du cinquième et dernier tome de l’étude consacrée aux chaînes exégétiques grecques sur les Psaumes (420 pages). 
 
Les quatre premiers tomes, parus entre 1986 et 1995, étaient consacrés aux modèles palestiniens (chaînes primaires, chaînes-scholies, chaînes mixtes) et aux modèles constantinopolitains (chaînes primaires, chaînes mixtes, chaînes secondaires). 
 
Le tome final a pour objet les chaînes secondaires constantinopolitaines , les chaînes complexes de type variable et les chaînes fragmentaires, refaites ou juxtaposées. 

Il propose des conclusions, qui récapitulent les analyses antérieures, dégagent la postérité littéraire des chaînes  sur les Psaumes, situent ces dernières dans l’histoire de la religion et de la culture byzantines, tracent des pistes à poursuivre, notamment la question de la récriture. 

En annexe, il donne un tableau de correspondance avec la contribution classique de Karo-Lietzmann, publie et commente les cinq listes d’auteurs présentes dans les chaînes, et consacre une notice à chacun des 85 auteurs auxquels les chaînes ont eu recours. Il se termine par un index des quelque 270 manuscrits analysés au cours de l’étude, dont la plupart offrent des chaînes sur les Psaumes.

Parution du JSCS volume 50. 2017

Un numéro spécial pour célébrer les 50 ans du Bulletin of the International Organization for Septuagint and Cognate Studies (BIOSCS), appelé depuis le volume 44 Journal of Septuagint and Cognate Studies (JSCS) et désormais publié par Peeters  publishers (site de l’éditeur).
Pour vous abonner à la revue JSCS, voir les informations ici :

La figure de Moïse dans la Bible grecque des Septante

un article de Cécile Dogniez 
paru dans Mosebilder. Gedanken zur Rezeption einer literarischen Figur im Frühjudentum, frühen Christentum und der römisch-hellenistischen Literatur [Pictures of Moses. Thoughts on a Literary Figure’s Reception in Early Judaism, Early Christianity, and Roman-Hellenistic Literature], édité par M. Sommer, E. Eynikel, V. Niederhofer (WUNT 390 ; Tübingen : Mohr Sebeck, 2017), p. 35-62.
 
Résumé de l’ouvrage :  Moses – prophet, leader and mediator of God’s revelation. As Israel’s spokesperson and negotiator, he plays a decisive role in early Judaism as well as early Christianity. But he is also mentioned by pagan authors. Beyond doubt, Moses’ history of reception is very complex and convoluted. In the course of time, this figure was associated with various ideas and fulfilled different functions depending on the literary context. Certainly, the multifaceted portrayals of Moses reflect the diversity of early Jewish and early Christian conceptions and are the product of their complex history. By also focusing on often-neglected and less well-known texts, the particular aim of this volume is to illuminate the manifold depictions of Moses. 
Contributions de: Michal Bar-Asher Siegal, Thomas J. Bauer, Carsten Claussen, John Granger Cook, Jan Dochhorn, Cecile Dogniez, Christoph Dohmen, Matthias Ederer, Erik Eynikel, Yuval Harari, Jutta Leonhardt-Balzer, David M. Moffitt, Tobias Nicklas, Tzvi Novick, Michael Sommer, Gunter Stemberger, Hans-Ulrich Weidemann, Cana Werman, Jed Wyrick, Geza G. Xeravits, Jozsef Zsengeller).

De la Septante à la Vulgate. Les traducteurs face au texte biblique

Un article de Jean-Marie Auwers paru dans la revue Recherches de science religieuse 2018/1 (tome 106), p. 35-51.
Résumé : Les premiers traducteurs de la Septante n’avaient probablement aucun modèle de traduction auquel se référer pour traduire un corpus comme la Torah. Quels choix ont-ils opérés ? Ces choix ont-ils été suivis par les traducteurs des livres suivants, puis par les Africains qui, au IIe s. de l’ère chrétienne, firent passer l’Ancien et le Nouveau Testament du grec en latin ? Quelles options sont solidaires du choix effectué par saint Jérôme de revenir à l’hebraica veritas ? Telles sont les questions auxquelles les pages qui suivent voudraient répondre.
 
Voir la table des matières du numéro Traduire la Bible aujourd’hui  ?   https://www.cairn.info/revue-recherches-de-science-religieuse-2018-1.htm

Nouveauté : La Septuaginta – ¿Por qué resulta actual la Biblia griega?

Eberhard Bons, Daniela Scialabba, Dionisio Candido (éds.)

La Septuaginta – ¿Por qué resulta actual la Biblia griega? (Estudios biblicos, volume 65),

Estella (Navarra): Editorial Verbo Divino,

136 pp.

ISBN 978-84-9073-380-6

Présentation du livre: http://www.verbodivino.es/libro/4801/la-septuaginta-por-que-resulta-actual-la-biblia-griega