Hugues Cousin, collaborateur de La Bible d’Alexandrie, est décédé le 20 janvier 2019 à Auxerre

 
Hugues Cousin était né en 1942. Devenu dominicain de la province de France, il eut une intense activité d’enseignement, notamment comme professeur de Nouveau Testament à l’Université Catholique de Lyon  jusqu’au début des années 1990. Il collabora aux Cahiers bleus de La Tourette qui eurent un grand retentissement dans le monde catholique francophone. Il se fit connaître aussi par des livres comme Le prophète assassinéHistoire des textes évangéliques de la Passion (Paris, Ed. Universitaires,1976).Après son mariage et sa réduction à l’état laïc, établi à Auxerre, il se consacra à des activités d’édition. Il a ainsi dirigé pendant vingt ans la collection des Suppléments aux Cahiers Évangile. Dans le numéro 74 il y publia La Septante : La Bible grecque, en 1990. Il a également été la cheville ouvrière du livre collectif Le Monde où vivait Jésus (Paris Cerf, 1998).Pour la collection La Bible d’Alexandrie, il préparait les Paralipomènes avec d’autres collaborateurs.Il laisse derrière lui sa femme Françoise, leurs trois enfants, une immense renommée dans le domaine des études néo-testamentaires, et les nombreux amis que lui avaient acquis sa douceur, son humour et son indéfectible fidélité.

Cycle de conférences à l’Ecole pratique des hautes études La Bible grecque des Septante : histoire du texte et de sa réception juive et chrétienne

Sébastien Morlet
Année 2018-2019


Programme de l’année :
1/ Introduction à l’étude de la Septante
2/ Lecture et commentaire du livre II des Règnes (suite)

Cette année, le cycle de conférences sera divisé en deux séries de 6 séances.
Séances 1 à 6 : Introduction à l’étude de la Septante.
On présentera l’histoire du texte, les caractéristiques de la Bible grecque, et l’on prendra
quelques exemples de péricopes intéressantes pour l’écart qu’elles présentent par
rapport au texte hébraïque, ou les commentaires auxquels elles ont pu donner lieu dans
l’Antiquité juive et chrétienne. Ce premier cycle s’adresse en priorité aux étudiants de
master et de doctorat.
Programme indicatif :
Séance 1 : La Bible: les légendes autour de sa traduction en grec et les exploitations apologétiques
auxquelles elles ont donné lieu dans l’Antiquité
Séance 2 : La pluralité textuelle des Ecritures : un problème théologique dans l’Antiquité
Séance 3 : La Bible dans la Chronique d’Eusèbe
Séance 4 : Le thème de la concorde (symphônia) du texte biblique dans l’Antiquité
Séance 5 : Le thème de l’accord de la Bible et de l’hellénisme dans l’Antiquité chrétienne
Séance 6 : Le commentaire de l’écriture dans l’Antiquité – autour des Questions sur la Genèse de Théodoret
de Cyr
Séances 7 à 12 : Lecture et commentaire du livre II des Règnes (suite)
Reprise de la lecture, de la traduction et du commentaire de II Règnes (= II Samuel dans
la Bible hébraïque), commencés l’an dernier. On terminera l’étude de ce livre consacré
au règne du roi David, dans l’optique de la parution prochaine du volume correspondant
dans la collection « La Bible d’Alexandrie ». Ce second cycle s’adresse au même public,
ainsi qu’à un public de chercheurs.
Calendrier des séances :
13 février
20 février
27 février
20 mars
27 mars
3 avril
10 avril
17 avril
24 avril
15 mai
22 mai
29 mai
Les séances auront lieu à la Maison des Sciences de l’Homme, 54 bd Raspail, 75006
Paris, salle 26, les mercredis de 17h à 19h.
Contact : Sebastien.Morlet@paris-sorbonne.fr

Parution des Actes du colloque international sur le Nouveau Testament tenu à Aix-en-Provence en 2014

C.-B. Amphoux – J. Assaël (éd.), Philologie et Nouveau Testament. Principes de traduction et d’interprétation critique, Héritages méditerranéens, Aix en Provence, P.U.P., 2018.

Avec les contributions de : C.-B. Amphoux (Montpellier), « les éd. imprimées du NT » ; J. Assaël (Nice), « la nécrose de Jésus, 2 Co 4,10-15 » ; C. Boudignon (Aix), « le Notre Père » ; R. Burnet (Louvain-la-Neuve), « Thaddée ou Lebbée, le 10e apôtre » ; J. Casteigt (Toulouse), « la colombe du baptême de Jésus chez Albert le Grand » ; G. Dahan (Paris), « le NT dans les correctoires du 13e s. » ; G. Dorival (Aix), « le NT selon la tradition alexandrine » ; L. Mellerin (Lyon), « le blasphème contre l’esprit, Mt 12,31-32 et //, chez les Pères » ; P. Molinié (Paris), « les récapitulations bibliques chez Jean Chrysostome » ; E. Nodet (Jérusalem), « Lc 7,18 et Gal. 2,1 chez Marcion » ; D. Pastorelli (Avignon), « le Monogène, en Jn 1,18 » ; L. Pinchard (Londres), « 2 variantes du Codex de Bèze, Mt 26,55 et 28,8 » ; J. Read Heimerdinger (Bangor, Wales), « l’analyse du discours, ex. dans les Actes des apôtres » ; J. Reynard (Lyon), « le problème de la finale de Marc » ; E. Robberechts (Marseille), « la controverse chrétienne entre foi et œuvres ».

Nouvelles publications d’Emanuel Tov

–  “The Septuagint of Numbers as a Harmonizing Text,” in Die Septuaginta – Geschichte, Wirkung, Relevanz, 6. Internationale Fachtagung veranstaltet von Septuaginta Deutsch (LXX.D), Wuppertal 21.–24. Juli 2016, ed. Martin Meiser et al., WUNT 405 (Tübingen: Mohr-Siebeck, 2018), 181–201.

– “Moses in the Septuagint,” in Figures Who Shape Scriptures, Scriptures That Shape Figures, Essays in Honour of Benjamin Wright III, ed. Géza G. Xeravits and Greg Schmidt Goering,Deuterocanonical and Cognate Literature Studies 40 (Berlin: de Gruyter, 2018), 3–20.